Oracle Musical – épisode 31 – Péchés

« J’aime le souvenir de ces époques nues »

Die sieben Todsünden (Les Sept Péchés capitaux en français) est un ballet chanté pour cinq voix (une femme et un quatuor masculin) et orchestre, composé par Kurt Weill en 1933, sur des textes de Bertolt Brecht.

Il s’agit de la dernière œuvre de théâtre musical du musicien (postérieur, donc, à son Mahagony et à son Opéra de quat’sous. C’est une commande d’Edward James pour les ballets de George Balanchine (la femme du dédicataire devant danser le rôle principal).

Nous avons choisi le texte « J’aime le souvenir de ces époques nues » tiré du recueil les Fleurs du mal de Charles Beaudelaire afin d’illustrer la notion de péché.

Bon voyage !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.